La Revue

L'examen psychologique en clinique
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°96 - Page 12 Auteur(s) : Claude de Tychey
Article gratuit
Livre concerné
L'examen psychologique en clinique
Situations, méthodes et études de cas

Il faut saluer la parution de l'ouvrage conséquent (534 p).L'examen psychologique en clinique - Situations, méthodes et études de cas dans la nouvelle collection de Dunod Les outils du psychologue. Michèle Emmanuelli l'a formalisé dans ce travail important qu'elle a largement élaboré. Il faut la féliciter car elle a su avec son équipe fournir une approche couvrant l'intégralité du développement d'un être humain, de la petite enfance à la personne âgée. Le fait que la plupart des auteurs qu'elle a dirigés cumulent des fonctions de praticien de la psychologie et d'enseignant universitaire explique certainement la qualité de la transmission des connaissances qui nous sont offertes ici, toujours éclairée, comme le remarque judicieusement Catherine Chabert dans la Préface par une référence théorique psychanalytique.

Le premier chapitre consacré à la clinique de l'enfant s'ouvre par une contribution de M. Boekholt sur les perspectives préventives offertes par le bilan du très jeune enfant. Face au constat préoccupant de l'augmentation de la fréquence des pathologies de l'enfant en interaction avec la difficulté grandissante de la construction de la parentalité, elles ne laisseront aucun psychologue indifférent. Les six autres sections de ce chapitre nous apportent des éclairages féconds sur l'évaluation de l'enfant dans des contextes variés, d'abord en situation scolaire (C.Weismann-Arcache), puis en situation transculturelle. À ce propos, M.J. Mouras nous rappelle les erreurs à éviter sur le plan de la méthodologie tout en s'interrogeant avec beaucoup de finesse sur les pré-requis à respecter au niveau de la demande pour espérer dégager l'enfant de sa position de passivité initiale et le conduire au statut de sujet désirant. G. Brechon dans une contribution sur le bilan psychologique en CMPP précise le contexte des interventions tout en soulignant qu'il a bien davantage une fonction de communication à visée d'élucidation auprès de la famille qu'une fonction de stricte évaluation. A. Cohen de Lara développe une réflexion voisine dans le cadre du bilan en internat thérapeutique tout en pointant que le bilan permet de suivre l'évolution du placement et de donner un sens aux difficultés pédagogiques rencontrées par l'enfant. R. De Carmoy (in L'évaluation en chirurgie orthopédique pédiatrique) souligne l'importance du soutien à apporter aux enfants hospitalisés et à leurs familles et la fonction pluri-focale de l'évaluation psychologique, laquelle peut conduire à l'indication (ou à la contre-indication) opératoire, avoir une visée diagnostique ou faire partie d'une recherche-action. J.-Y Chagnon clôt ce chapitre par une synthèse sur l'expertise psychologique de l'enfant et de l'adolescent avec les problèmes qu'elle pose.

Le chapitre 2 consacré à la clinique de l'adolescent aborde successivement le bilan en consultation privée de l'adolescent (M. Emmanuelli), les questions de diagnostic en psychiatrie de l'adolescent (M. Martin), la clinique des adolescents atteints de graves troubles somatiques (D. Giraud), la psychologie de l'éducation et de l'orientation au lycée ainsi que le bilan psychologique des élèves non francophones (G. Francequin).

Le troisième chapitre aborde la clinique de l'adulte. M.-C. Pheulpin nous éclaire sur la pratique hospitalière en psychiatrie adulte. V. Boucherat-Hue nous introduit au cour des problèmes auxquels ont à faire face les cliniciens confrontés au handicap mental de l'adulte en secteur éducatif. B. Verdon et M.-C. Gely-Nargeot avec une très grande honnêteté nous font part de leur pratique clinique du bilan psychologique auprès du sujet âgé. M. Baudin et S. Pucheu présentent l'examen psychologique de patients en attente de greffes d'organes. F. Neau développe les fondements de l'expertise psychologique d'adultes. G. Francequin termine cette section par des considérations sur les bilans personnels, d'orientation professionnelle et de compétences.

La deuxième partie de l'ouvrage aborde des études de cas d'une grande richesse et variété. Le chapitre 4 est centré sur le bilan psychologique en clinique infantile. Les cas présentés nous font mieux comprendre les problèmes actuels posés par l'hypertrophie de l'investissement scolaire dans le cas d'avance scolaire (M. Emmanuelli), de précocité synonyme de difficultés (C. Weismann-Arcache) et par un contexte de déficience intellectuelle (C. Weismann-Arcache). Le champ de la psychopathologie infantile est ensuite largement exploré avec la contribution de M. Emmanuelli sur les troubles névrotiques à la période de latence suivie par celle de G. Djenati qui nous introduit à l'univers de l'enfant dyspraxique. M. Boekholt nous offre des considérations diagnostiques convaincantes à propos des enfants psychotiques et (ou) autistes. La perspective différentielle est encore affinée au final par les points de repères avancés par G. Bréchon relativement à la dysharmonie évolutive de l'enfant.

Le cinquième chapitre nous plonge dans les principales conflictualités et pathologies à l'adolescence. M. Emmanuelli évoque d'abord la question du bilan d'orientation. O. Douville porte ensuite son regard sur les liens entre transculturalité et crise d'adolescence explorée par les techniques projectives. Puis le psychologue est invité à approcher la problématique dépressive à l'adolescence (M. Emmanuelli), l'état limite chez le jeune adulte (C. Azoulay), l'anorexie de l'adolescente (G. Brechon) et son pendant la boulimie (M. Fabbri). Cette section se termine par une réflexion de N. Duplant à propos d'un cas de pseudo-labilité dans un fonctionnement limite et par une interrogation sur l'éclosion psychotique à l'adolescence (C. Azoulay).

Le dernier chapitre de l'ouvrage présente des études de cas réalisées en clinique adulte. Les auteurs passent en revue des bilans psychologiques réalisés en médecine psychosomatique (V. Boucherat-Hue), dans le champ des pathologies auto-immunes (M. Baudin), sur l'interface plaintes mnésiques et dépression grave (P. Bruguière) ainsi que dans une visée de diagnostic différentiel en psychiatrie adulte (M.-C. Pheulpin). L'ouvrage intègre également deux contributions en clinique du troisième âge, respectivement en lien avec le bilan neuropsychologique d'un sujet âgé souffrant d'un déclin cognitif lié à l'âge (M.C. Gely-Nargeot et B. Verdon) et la psychopathologie de la perte illustrée par la plainte mnésique (B. Verdon).

Au final, il faut absolument recommander cet ouvrage qui s'adresse à un public très large allant des étudiant(e)s en fin de formation d'un cursus de psychologie clinique aux praticien(ne)s confirmé(e)s en psychologie clinique. En effet la richesse des instruments présentés lors des bilans effectuées (épreuves intellectuelles, tests instrumentaux, dessins, épreuves projectives) et le haut niveau des synthèses interprétatives réalisées par les différents auteurs de ce livre en font assurément une référence incontournable pour tout clinicien désireux de se former ou de se perfectionner au niveau de sa pratique de l'examen psychologique. Il convient également de mettre en exergue le remarquable cadre que la plupart des intervenants ont posé sur un plan éthique, en précisant les jalons des entretiens de restitution à adresser au sujet lui-même, à sa famille, au médecin ou à l'institution concernée. Ils seront d'une très grande utilité à tous les intervenants impliqués dans les nombreux champs de la clinique parcourus ici.