La Revue

Psychopathologie périnatale
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°42 - Page 17-18 Auteur(s) : Mareike Wolf-Fédida
Article gratuit
Livre concerné
Psychopathologie périnatale

Les monographies de Psychopathologie sont la nouvelle forme éditoriale que prend la Revue Internationale de Psychopathologie, dirigée par P. Fédida et D.Widlöcher depuis 1990. Depuis 1998, chaque volume se présente sous forme d'ouvrage spécialisé sur un sujet scientifique d'intérêt prospectif. Au printemps, est parue Le bébé et les interactions précoces sous la direction de A. Braconnier et J. Sipos.

Psychopathologie périnatale est le volume issu d'une journée de recherche, première de ce type, qui a été organisée à l'Université Paris 7 - Denis Diderot dans le cadre du Centre des Études du Vivant et le Laboratoire de Psychopathologie Fondamentale et Psychanalyse. Au moment de la parution de cet ouvrage, l'expérience de journée de recherche a été reconduite avec succès. Ce champ de connaissance est en pleine expansion et se situe à un carrefour entre les travaux explorant la psychopathologie précoce du nourrisson et ceux décrivant la psychopathologie maternelle. Les intervenants sont des pédopsychiatres, des chercheurs et des psychanalystes.

Autant la psychiatrie périnatale a déjà fait l'objet de nombreuses publications, autant la psychopathologie maternelle reste encore peu explorée de façon systématique. Rendre compte des processus psychiques participant à la conception, la gestation, passant par des incidents de la grossesse, influençant le vécu de l'accouchement et déterminant la transmission, tel est le propos des différentes contributions. Celles-ci font apparaître qu'il existe bien une continuité psychique entre les périodes pré et post-natales. Il faudra se servir de cette disposition psychique pour l'élaborer et l'intégrer dans toute technique à visée psychothérapique.

On distingue quatre parties parmi les contributions :

Définition d'un état des lieux.

Bernard Golse dans Psychopathologie périnatale : définition du champ théorico-clinique revient sur les différents concepts (métapsychologie, théorie de l'attachement, dialectique du jeu des représentations mentales entre adulte et enfants, interventions précoces) qui caractérisent ce champ et il développe la notion de "réciprocité psychopathologique" en lien avec la psychiatrie de l'adulte et celle du bébé.

La mort avant la naissance.

Catherine Nessmann dans Le foetus ou le patient insaisissable situe le droit d'existence du fotus par rapport à la loi. Celle-ci ne peut se profiler qu'à partir de la non-viabilité du fotus (IVG ou fausse-couche), mais les gestes humains (le souhait d'enterrement) dépassent souvent la loi. Claire Squires dans La grossesse suivant une mort in utero et Véronique Bitouzé dans Mort périnatale et processus de deuil évoquent les processus et conséquences psychiques dus à la perte d'un enfant dans le cas très particulier d'une mort avant la naissance.

Recherches sur la structure psychopathologique déclenchée par la maternité, stratégies préventives et thérapeutiques.

R.Channi Kumar dans Les pathologies maternelles postnatales décrit les différents degrés de l'affection psychopathologique. Drina Candilis-Huisman dans Repérage des transmissions psychiques maternelles chez le nouveau-né. Propositions pour un modèle d'étude, et L. Conquy, J. Latoch, O. Rosenblum dans Prévention des effets de la dépression maternelle postnatale proposent des démarches originales pour dépister l'évolution psychopathologique (usage original de l'échelle N.B.A.S. de Brazelton) et pour intervenir à l'intérieur de la dyade mère-enfant (intervention à domicile auprès de dyades mères-déprimées-bébés dépistés à la maternité et les effets positifs sur l'interaction mère-bébé résultant de ces visites au cours des 4 à 6 premiers mois de la vie du bébé). Bernard Durand dans L'unité mère-enfant. Un cadre thérapeutique et préventif et Nathalie Presme dans Temps pour la mère, temps pour le bébé. Réflexions et stratégies thérapeutiques : pratique de terrain d'un pédopsychiatre en maternité décrivent de façon précise l'hospitalisation (de la mère psychotique et son bébé) et le travail institutionnel (l'intervention du pédopsychiatre attaché à une Maternité) pour un meilleur départ dans la vie pour le couple mère-enfant.

Psychothérapie psychanalytique de la psychose puerpérale.

Pour ma part, j'ai rédigé La psychose puerpérale : une problématique d'autoengendrement et de maternage. J'étudie la dimension métapsychologique de cette pathologie et en me servant de l'approche phénoménologique, je trace les voies à travers lesquelles se révèle le processus déformé de la guérison apte à servir l'intervention psychothérapique.

La richesse de ces contributions fait réaliser qu'il reste encore beaucoup à dire à ce sujet. Curieusement nous savons encore très peu de la psychopathologie périnatale alors qu'elle est, depuis toujours, inhérente à la pratique des sages-femmes, des mères et des médecins. Aujourd'hui, le psychologue clinicien-psychothérapeute est activement sollicité dans ce champ de la mère et de l'enfant bien en deçà de la naissance, au cours de la grossesse et après l'accouchement.